NL    FR
Contact   
 
La Régie des Bâtiments
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Activités
 

Chantiers/Réalisations

 

Flandre
Bruxelles
Wallonie
International

 
 
 
Marchés publics
  1.  Nos cahiers des charges
  2.  Dépôt d'une offre / candidature
  3.  Marchés en cours
  4.  Appel ouvert à candidats
  5.  Free Market
  6.  Liens utiles
  7.  Autres documents
 
Divers
 
 
 
Lien
 
  Vous êtes ici: Accueil > Réalisations > Réalisations Wallonie > TOURNAI - Prison

TOURNAI - Prison

La Régie des Bâtiments a rénové une aile cellulaire de la prison de Tournai. L’aile B contient quatre-vingt-huit cellules et trois cellules de contention. Dans le prolongement de l'aile B, un nouveau volume a été construit.

En plus de la rénovation des cellules, les voies d'accès nécessaires aux services d'incendie ont été aménagées et un nouveau sas de sortie construit. En cas d'émeute ou d'incendie, un nouveau poste médical permet de procéder aux premiers soins en attendant l'arrivée des secours.

En 2010, de nouveaux ateliers seront construits. Un dépôt et son quai de déchargement, une rampe d'accès et des bureaux sont également prévus.

Avec la réouverture de l’aile B, la capacité de la prison s’élève à 180 détenus.


Historique
La rénovation de l’aile B
      Un processus de requalification complet
      Les travaux
Voiries d’accès et poste médical avancé
Les ateliers
Fiche technique
Publication



HISTORIQUE

La prison de Tournai fut érigée entre 1868 et 1871 selon les plans de l'architecte François Derre sur l'emplacement des anciennes fortifications qui ceinturaient la ville.

L'établissement fut conçu d'après les idées les plus progressistes en vogue à l'époque et qui étaient notamment préconisées par Edouard Ducpétiaux, journaliste belge, qui fut un important réformateur du système pénitentiaire national et le premier inspecteur général des prisons.

Une prison de type « Ducpétiaux » est généralement constituée par une série d'ailes rayonnant depuis un centre qui constitue un point de passage obligé. Cette disposition permet une surveillance aisée sur l'ensemble de l'établissement depuis ce point central.

La prison de Tournai se compose d’un noyau central de surveillance d’où partent trois ailes abritant les cellules et un couloir administratif.

top

LA RENOVATION DE L'AILE B

Un processus de requalification complet

Beaucoup de nos prisons datent du XIXe siècle. Autrement dit, nombre de ces établissements sont aujourd'hui trop exigus et le niveau de confort y est insuffisant, que ce soit pour les détenus ou pour le personnel pénitentiaire. Un plan directeur couvrant la période 2008-2012 a été établi par la Régie des Bâtiments et la Justice dans le but de résoudre les problèmes des établissements pénitentiaires. Le cas de la prison de Tournai illustre bien les changements entrepris. En effet, la rénovation de l’aile B constitue l’une des phases d’un processus complet de requalification du complexe.

Etant donné la vétusté de l’ensemble de la prison de Tournai, l’aile B a nécessité une rénovation lourde visant essentiellement la mise en conformité de l’aile et, par là-même, l’amélioration des conditions de vie et de travail de ses occupants. L’opération n’avait pas comme finalité l’augmentation de la capacité d’accueil du complexe. En effet, le gain en nombre de cellules est relativement faible.

La Régie des Bâtiments a débuté les travaux en septembre 2007, ils se sont achevés en octobre 2009.

top

Les travaux

Travaux de réhabilitation et d'adaptation

La structure de l'immeuble est saine, la stabilité est bonne. En revanche, le fait que le volume soit ouvert jusqu'au niveau du toit pose problème. On y trouve des cellules sur trois niveaux, des deux côtés du bloc, séparées par un vide central. Elles sont accessibles par des passerelles métalliques, et, à chaque étage, seules quelques passerelles permettent de traverser pour passer d'un côté à l'autre. Cette configuration est incommode pour la circulation du personnel, qui n'a pas la possibilité de se déplacer de manière efficace, étant donné qu'il faut s'en tenir à un parcours fixe. Autre conséquence de la présence de ce vide central, l'absence de séparation acoustique : si un tumulte commence en bas, il ne faut pas longtemps avant que celui-ci se propage dans tout le bloc.

Des dalles en béton armé ont été créées à chaque niveau de manière à permettre une séparation physique entre les étages. Ces nouveaux plateaux de circulation permettent au personnel de se déplacer plus librement et plus rapidement entre les cellules.

Ces plateaux permettent également d'isoler certaines parties de la prison, d'y développer des règles de vie particulières, d'instaurer un régime progressif et, par voie de conséquence, d'individualiser au maximum les peines de prison.

Un ascenseur, intégré à l'emplacement de l'ancienne cage d'escalier, et un nouvel escalier de service, situé au centre de l'aile B, vont aussi faciliter la tâche du personnel.

Forme essentielle de confort, l'éclairage naturel des cellules méritait également d’être amélioré.
Pour y parvenir, l’agrandissement des baies des fenêtres des cellules a été rendu possible grâce à des cadres préfabriqués standardisés en béton, dans lesquels le barreaudage est ancré pour garantir la sécurité nécessaire. Cette intervention joue aussi bien dans l'intérêt des détenus que dans celui du personnel de sécurité.

Les portes des cellules ont été renouvelées dans toute l'aile, celles-ci ont été fournies par le Service Central du Travail du SPF Justice.

Toutes les cellules ont été entièrement réaménagées. Elles ont été équipées d'un mobilier neuf, principalement en bois, dans un souci de durabilité mais aussi pour améliorer l'atmosphère, car le bois apporte toujours une certaine chaleur. Les sols ont été revêtus de nouveaux dallages et les murs d'un enduit armé.

Chaque cellule possède maintenant un ensemble sanitaire (lavabo et wc).

Une nouvelle zone sanitaire à chaque niveau (comprenant des douches et un wc) a été entièrement reconstruite et traitée au moyen d'une peinture à base de résine époxy à deux composants de teinte gris anthracite. Les appareils et équipements sanitaires ont été remplacés. Les plafonds ont également été traités à la résine époxy.

La rénovation de l’aile B comprend également la mise à nu de tous les murs intérieurs et la pose d’un nouvel enduit armé.

Dans le prolongement de l'aile B, un nouveau volume a été construit. On y trouve notamment un escalier de secours, qui ne pouvait être intégré à l'aile existante à moins de condamner l'usage de certaines cellules sur plusieurs niveaux. Chaque niveau dispose d'un local destiné aux surveillants permettant une vue globale sur l'ensemble de l'étage, d'un local de contention et d'un local de consultation. La circulation verticale est désormais facilitée dans tout l'immeuble, toujours dans le but d'améliorer les conditions de travail du personnel.

Ce nouveau volume a une façade courbe qui s’enroule à partir de l’escalier de secours puis s’ouvre pour accueillir les nouveaux locaux, et ce pour deux raisons. Volonté d'une part d’apporter une dynamique volumétrique et fonctionnelle et, volonté d'autre part, d’avoir une volumétrie permettant le passage des semi-remorques dans l'ensemble du complexe. Les véhicules peuvent ainsi circuler plus facilement entre le nouveau volume et le mur d'enceinte.

Désormais, l’aile B contient quatre-vingt-huit cellules et trois cellules de contention. Cette aile accueille uniquement des condamnés.

Un jeu subtil d’ambiance et de couleurs

Dans ce lieu particulièrement fermé que constitue une prison, l’architecte a choisi pour l’ensemble des peintures intérieures de l’aile B des tons neutres et clairs afin de capter au maximum la lumière naturelle et concourir à une ambiance plus apaisante tant pour les détenus que pour le personnel pénitentiaire.

Le jeu des couleurs a également été utilisé comme un outil pour lutter contre la perte d’identité de l’individu.
Afin de personnaliser chaque niveau en y ajoutant une touche de couleur, une teinte différente a été choisie pour les ébrasements et les portes des cellules à chaque étage.
De même, cette teinte différenciée à chaque étage se traduit par une évolution chromatique qui progresse du centre de surveillance jusqu’à la nouvelle extension située au bout de l’aile (du plus foncé au plus clair).

Deux finitions de façade ont été définies pour l'enveloppe extérieure de l’extension :

  • un voile d'enduit de teinte bleu anthracite permet de créer un contraste entre la façade principale courbe et les façades existantes en brique ;
  • un revêtement de briques de teinte anthracite a été prévu pour la façade latérale de l’extension.

La partie axiale de la nouvelle construction est percée d'une large baie protégée par un barreaudage pour offrir un maximum d'éclairage naturel aux zones de circulations internes.

Travaux de sécurisation

La sécurité de l’aile B a été assurée par les mesures suivantes :

  • le remplacement des portes de cellules ;
  • la pose de portes pleines ou vitrées et de cloisons de sécurité en acier pleines ou vitrées pour la zone de surveillance ;
  • la pose de grilles ouvrantes ou fixes pour les zones de circulations.

Travaux de protection et de lutte contre l'incendie

Comme pour la sécurité, rien n'a été laissé au hasard en matière de prévention, protection et lutte contre l'incendie.

En accord avec le Service de prévention des pompiers de Tournai, l’aile B est compartimentée horizontalement par niveau. A cet effet, toutes les traversées des zones de compartimentage ont été traitées contre le feu (gaines techniques, canalisations diverses, gaines de ventilation, gaines de chauffage, etc.), des portes résistantes au feu équipent les accès aux différentes zones de compartimentage. Des coupoles de désenfumage ont été posées dans les différentes cages d'escalier.

En matière de lutte contre l'incendie, des dévidoirs avec tuyaux de vingt mètres et des hydrants muraux ont été posés en nombre suffisant aux endroits les plus adéquats.

Techniques spéciales

Les nouvelles installations électriques visent à offrir efficacité, confort et sécurité aux usagers des lieux. Chaque cellule est équipée de luminaires adaptés et de prises de courant en nombre suffisant.

Les radiateurs de toutes les cellules ont été remplacés.

top

VOIRIES D’ACCES ET POSTE MEDICAL AVANCE

En plus de la rénovation des cellules, les voies d'accès nécessaires aux services d'incendie ont été aménagées. Ces services peuvent dorénavant accéder aisément aux différentes ailes de la prison. Un nouveau sas de sortie permet aux véhicules lourds de sortir plus facilement de la prison.

En cas d'émeute ou d'incendie, un nouveau poste médical permet de procéder aux premiers soins en attendant l'arrivée des secours. Ces travaux ont débuté en février 2008 et ont été achevés en juin 2009.

top

LES ATELIERS

Les ateliers existants étant vétustes et la structure du bâtiment ne permettant pas la charge de niveaux supplémentaires, de nouveaux ateliers seront construits. Les ateliers à surface modulables permettront une adaptation aisée aux diverses activités.

Un dépôt et son quai de déchargement, une rampe d'accès et des bureaux sont également prévus. Les travaux débuteront au premier trimestre 2010 et s'achèveront en 2011. Leur coût s'élève à 2,5 mil-lions d’euros TVAC.

top

FICHE TECHNIQUE

  • Propriétaire : Etat belge

  • Maître de l'ouvrage : Régie des Bâtiments

  • Occupant : SPF Justice (Etablissements pénitentiaires)

  • Architecte : Régie des Bâtiments (Stéphane Berger)

  • Techniques spéciales : Régie des Bâtiments

  • Entrepreneur général : GALERE S.A.

  • Fabrication des menuiseries de sécurité : SCT Justice

  • Superficie totale de l’ailes B et de son extension : 3 500 m²

  • Durée des travaux : septembre 2007 – octobre 2009

  • Durée des travaux des voies d’accès et du poste médical : février 2009 – juin 2009

  • Coût de la rénovation de l'aile B : 3,3 millions d’euros TVAC

  • Coût du sas de sortie, du poste médical avancé et du couloir incendie : 969 400 d’euros TVAC
top

PUBLICATION

Tournai – La Prison,
Régie des Bâtiments, Service de presse, Bruxelles, novembre 2009.

top


Cliquez pour une photo plus grande
Cliquez pour une photo plus grande
Cliquez pour une photo plus grande
Cliquez pour une photo plus grande
Cliquez pour une photo plus grande
Cliquez pour une photo plus grande
Cliquez pour une photo plus grande
Cliquez pour une photo plus grande
Cliquez pour une photo plus grande
Cliquez pour une photo plus grande

Dossier actualisé le: 19/11/2009


© Régie des Bâtiments - Administration centrale : avenue de la Toison d'Or 87 boîte 2 - 1060 Bruxelles
Tél. général : +32 (0)2 541 65 11 - Fax général : +32 (0)2 541 71 94