NL    FR
Contact   
 
La Régie des Bâtiments
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Activités
 

Chantiers/Réalisations

 

Flandre
Bruxelles
Wallonie
International

 
 
 
Marchés publics
  1.  Nos cahiers des charges
  2.  Dépôt d'une offre / candidature
  3.  Marchés en cours
  4.  Appel ouvert à candidats
  5.  Free Market
  6.  Liens utiles
  7.  Autres documents
 
Divers
 
 
 
Lien
 
  Vous êtes ici: Accueil > Réalisations > Réalisations Wallonie > PAIFVE - Etablissement de Défense sociale

PAIFVE - Etablissement de Défense sociale

La Régie des Bâtiments a rénové une aile cellulaire, le noyau central ainsi que la cour promenade de l’Etablissement de Défense sociale de Paifve.

Depuis novembre 2009, 37 cellules individuelles et une cellule quatuor sont disponibles. Toute l’infrastructure liée à cette aile a été modernisée : dispaching, sanitaires, salles de cours, ateliers, salle de spectacle…


Historique
Description du bâtiment PCE
Rénovation intérieure
Rénovation de la cour de promenade
Techniques spéciales
Fiche technique
Publication



HISTORIQUE

L’Etablissement de Défense Sociale a été construit au début des années septante par la Régie des
Bâtiments pour le compte du ministère de la Justice. Il est unique en Belgique.

Entouré par un mur d'enceinte de 1800 mètres de long et de 6 mètres de hauteur, l'EDS se compose à l'origine d'un bloc d'entrée (entrée principale, locaux connexes et chaufferie), d'un bloc multifonctionnel (bureaux, salles de réunion, salle de visites et cuisine), d'un bloc ateliers et d'un bloc cellulaire appelé PCE.

Vingt ans plus tard, le complexe s'est vu adjoindre un bâtiment cellulaire complémentaire appelé PCO.
La Régie des Bâtiments a rénové, en 2001, l'aile C du bâtiment cellulaire PCE à l’entière satisfaction du SPF Justice. Fort de cette expérience, celui-ci a demandé à la Régie des Bâtiments d’entamer une nouvelle phase de rénovation beaucoup plus étoffée cette fois.
Celle-ci consistait en la rénovation et la sécurisation de la cour de promenade et de tous les niveaux du centre A et de l’aile D du bâtiment PCE.
Les travaux ont duré un peu plus d’un an : de mars 2008 à juin 2009.

top

DESCRIPTION DU BATIMENT PCE

Le bâtiment PCE est conçu en forme d'Y. Il est constitué de deux sous-sols, d'un rez-de-chaussée et d'un étage.

Le noyau central du bâtiment, appelé centre A, comprend l'entrée principale, les cages d'escaliers, les halls et paliers d'accès aux différents niveaux des ailes B, C et D, la cage d'ascenseur, le dispatching, la chapelle, la salle de spectacles et les locaux connexes, ainsi que divers locaux sanitaires et de service.

L'aile D, essentiellement cellulaire, comprend, après rénovation, 37 cellules individuelles, une cellule "quatuor", trois cellules d'isolement et deux cachots. Chaque niveau comporte des locaux destinés aux internés tels que douches, bains, réfectoires, cuisines, salles de séjour, ateliers d'ergothérapie, salles TV et loisirs, ludothèque, sanitaires et au personnel tels que bureaux, salle de cours, réfectoire et sanitaires.

Le premier sous-sol est réservé aux divers ateliers, locaux connexes, sanitaires et locaux techniques.

Le second sous-sol est essentiellement technique.

top

LA RENOVATION INTERIEURE

Travaux de réhabilitation et d'adaptation

La première étape consistait en la démolition des faux-plafonds, des revêtements muraux, de certains revêtements de sol, des enduits, des menuiseries extérieures et intérieures à l'exception des portes de cellules, de l’installation sanitaire, etc.

On a ensuite procédé à la rénovation de la couverture de toiture.

La phase de rénovation proprement dite a ensuite débuté. Des travaux de maçonnerie nécessaires à la création de nouvelles cellules, de cellules d'isolement, d'un dispatching, de locaux sanitaires, d'une salle de cours et d'un réfectoire du personnel ont été réalisés. Les châssis de fenêtres ont été remplacés par des menuiseries en acier de haute sécurité dans les cellules et des menuiseries en bois dans les autres locaux.

Avant travaux, l’aile D comprenait 32 cellules individuelles, 2 cellules "quatuor" et 2 cachots. Il a été décidé de les rénover à l'exception de la cellule "quatuor" de l'étage transformée en 3 cellules d'isolement à la demande du SPF Justice.

Les portes métalliques des cellules ont été remises en état de bon fonctionnement et leur fermeture assurée par une serrure fabriquée et posée par le Service central du Travail du SPF Justice.

Les fenêtres de haute sécurité ont été fabriquées au moyen de profils en acier. Elles sont constituées d'une partie fixe et de trois ouvrants dont un seul peut être ouvert par l’interné. Les éléments de vitrages isolants de sécurité sont composés de vitres trempées et trempées/feuilletées. Les plafonds sont constitués de bacs en acier autoportants formés au moyen d'une tôle électrozinguée et liaisonnés entre eux. Le mobilier existant en granito (ensemble toilettes, lit et armoire) a été conservé et traité au moyen d'une peinture à base de résine époxy à deux composants de teinte gris moyen. Les appareils et équipements sanitaires ont été remplacés. Les plafonds ont été peints en blanc et les murs en gris clair.

Le SPF Justice ayant demandé une augmentation de la capacité, cinq cellules supplémentaires ont été créées à l'emplacement de locaux de service.
La conception des nouvelles cellules est similaire à celle des anciennes sauf que le bloc sanitaire est composé d’un ensemble combiné lavabo/wc en acier inoxydable spécialement conçu pour les établissements pénitentiaires.

Après la réalisation des enduits sur murs, tous les locaux sanitaires ont été revêtus de lambris de 1,40 mètre de haut en carreaux de grès pressé émaillé, les locaux accessibles aux internés ont également reçus les mêmes lambris et ont été pourvus de faux-plafonds écrans à grilles métalliques, les locaux réservés au personnel ont été équipés de faux-plafonds acoustiques à lamelles, les locaux non sécurisés ont été pourvus de portes en bois pleines ou vitrées.

L'installation sanitaire a été complètement renouvelée. Celle-ci comprend la pose de nouveaux appareils et de leurs accessoires, de nouvelles canalisations d'alimentation en polypropylène et acier (réseau incendie), de nouvelles canalisations de décharge sanitaires, d'évacuation des eaux pluviales et de ventilation en polyéthylène rigide,...

La salle de spectacles située dans le noyau central a été complètement rénovée. Les enduits sur murs ont été renouvelés. L'acoustique a été améliorée par la pose d'un faux-plafond acoustique. Le plancher de la scène a été renouvelé et revêtu de linoléum de même que le rez-de-chaussée à vocation de salle polyvalente et aussi le balcon afin d'en faciliter l'entretien. Le balcon est équipé de bancs en bois avec dossiers. Les murs ont été revêtus d'un voile structuré en fibre de verre.
Au niveau des teintes, les murs ont été peints en rouge foncé tandis que le blanc a été choisi pour les plaques de plafonds et le gris moyen moucheté pour le linoléum.

La chapelle, également située dans le noyau central, a été pourvue d'un plafond acoustique en panneaux de ton blanc et a été complètement repeinte dans un ton blanc cassé.

Les ateliers situés au premier sous-sol ont fait l'objet de quelques petites adaptations.
Une partie du passage couvert longeant les ateliers a été aménagé en hall de stockage pour matériaux avec accès direct à la cour de promenade par quatre grandes portes métalliques coulissantes de sécurité.
L'ensemble des ateliers et locaux connexes ont été repeints dans les tons noir pour les plafonds, jaune clair pour les murs et rouge pour la peinture à base de résine époxy assurant la finition du revêtement de sol existant au mortier de ciment.

Dans tous les locaux, tant les locaux du personnel que ceux accessibles aux patients, les peintures sur murs ont été réalisées dans des tons jaune et beige clairs.

Travaux de sécurisation, de protection et de lutte contre l'incendie

La sécurité a été assurée par la pose de portes pleines ou vitrées, grilles ouvrantes ou fixes, cloisons pleines ou vitrées de sécurité en acier fabriquées et fournies par le Service Central du Travail du SPF Justice.

Comme pour la sécurité, rien n'a été laissé au hasard en matière de prévention, protection et lutte contre l'incendie.
En accord avec le Service de Prévention des Pompiers de Liège, chaque aile est compartimentée horizontalement par niveau. A cet effet, toutes les traversées des zones de compartimentage ont été traitées contre le feu (gaines techniques, canalisations diverses, gaines de ventilation, gaines de chauffage, etc.), des portes Rf équipent les accès aux différentes zones de compartimentage et aux locaux plus spécifiques comme par exemple la salle de spectacles. Des coupoles de désenfumage ont été posées dans les différentes cages d'escaliers.
En matière de lutte contre l'incendie, des dévidoirs avec tuyaux de vingt mètres et hydrants muraux ont été posés en nombre suffisant aux endroits les plus judicieux.

top

LA RENOVATION DE LA COUR DE PROMENADE

Travaux de réhabilitation et d'adaptation

La cour de promenade a été divisée en deux zones séparées par un mur de clôture en béton afin de pouvoir accueillir deux types d'internés. Le revêtement de sol a été remplacé et des accès créés par le placement de deux portes coulissantes de sécurité permettant le passage de véhicules importants (pompiers, fournisseurs, etc.).

Préalablement à la pose du nouveau revêtement, des travaux importants ont été réalisés, tels que la création d'une baie dans le mur d'enceinte de la cour, la démolition du revêtement en asphalte-blocs, des terrassements importants, le remplacement du réseau d'égouttage, la pose de canalisations d'adduction d'eau pour bornes d'incendie et la réalisation d'un mur de clôture en béton.

Après ces travaux, une dalle de béton armé de vingt centimètres d'épaisseur a été coulée.

Les parties planes sont terminées par une finition lissée à "l'hélicoptère" et les talus par une finition "brossée".
Les deux zones sont équipées de seize bancs préfabriqués en béton.

Travaux de sécurisation et de lutte contre l'incendie

Les accès aux deux zones sont équipés de deux portes coulissantes de sécurité en acier à commande électrique.

Le mur de clôture séparant les deux zones est également surmonté de "concertinas".
Chaque zone de promenade est dotée d'une borne incendie.

top

TECHNIQUES SPECIALES

Installations électriques

Les nouvelles installations électriques visent à offrir efficacité, confort et sécurité aux usagers des lieux.
Chaque cellule est équipée de luminaires adaptés, de prises de courant, de prise de télédistribution et d’un dispositif sécurisé pour la communication entre son occupant et le centre de garde.

Le dispatching au centre de garde est doté des équipements permettant un contrôle de la circulation des personnes, tant à l'intérieur qu'à l'extérieur, grâce à un réseau de caméras, à la commande centralisée des portes et des grilles, et à un réseau d'interphonie.

La salle de spectacles a été équipée d'un matériel son et lumière.

En matière de nouvelles techniques, il convient de citer la gestion numérique du réseau de caméras et l'utilisation de la domotique pour la gestion de différentes fonctions de signalisation.

Travaux de H.V.A.C

L’installation de distribution de chauffage existante – une chaufferie unique pour l’ensemble de l’Etablissement - a été intégralement remise en état et modernisée : les radiateurs en fonte des cellules ont été décapés et repeints, les radiateurs en acier équipant des locaux autres que les cellules ont été remplacés.

Les groupes de ventilation ont été remis en état et les conduits d’air ont été munis de clapets coupe-feu afin de répondre aux normes de sécurité incendie.

De plus, pour répondre à des besoins spécifiques, une chambre froide, destinée à stocker les aliments, a été construite au rez-de-chaussée.

top

FICHE TECHNIQUE

Etablissement de Défense Sociale
Route de Glons,1
4452 PAIFVE

  • Propriétaire : Etat belge

  • Maître de l'ouvrage : Régie des Bâtiments

  • Occupant : SPF Justice (Etablissements pénitentiaires)

  • Auteur du projet, études construction et techniques spéciales : Régie des Bâtiments

  • Entrepreneur général : sa TWT (SEILLES)

  • Fabrication des menuiseries de sécurité et placement des serrures de sécurité : SCT Justice

  • Coordinateur de sécurité : sprl Techni-Project (LIEGE)

  • Superficie totale des ailes A et D tous niveaux confondus : 4 058 m²

  • Superficie des 2 cours de promenade : 2 964 m²

  • Durée des travaux : mars 2008 – juin 2009

  • Coût total des travaux : 3 927 074 € TVA comprise
top

PUBLICATION

Paifve - Etablissement de Défense sociale,
Régie des Bâtiments, Service de presse, Bruxelles, octobre 2009.

top


Cliquez pour une photo plus grande
Cliquez pour une photo plus grande
Cliquez pour une photo plus grande
Cliquez pour une photo plus grande
Cliquez pour une photo plus grande
Cliquez pour une photo plus grande
Cliquez pour une photo plus grande
Cliquez pour une photo plus grande
Cliquez pour une photo plus grande
Cliquez pour une photo plus grande

Dossier actualisé le: 28/10/2009


© Régie des Bâtiments - Administration centrale : avenue de la Toison d'Or 87 boîte 2 - 1060 Bruxelles
Tél. général : +32 (0)2 541 65 11 - Fax général : +32 (0)2 541 71 94